Home Loisirs Tarifa: métissage de cultures…

Tarifa: métissage de cultures…

0
Tarifa: métissage de cultures…

La première visite à Tarifa laisse une sensation de « déjà-vu » car cette petite ville à l’exotisme colonial avec ses grandes places entourées de luxuriants palmiers nous renvoie à de vieux films des années 50 où on découvrait Tanger, la douceur de vivre, le mystère des voyageurs se croisant en silence et la chaleur insupportable des après-midis d’été où seules les cigales ont le goût de rester dehors.

Et l’effet se confirme en découvrant les minuscules ruelles construites par les maures qui abritent de ravissantes maisons dans lesquels de magnifiques patios, rafraîchis par des fontaines carrelées égrenant leur doux bruit au long des trop chaudes journées.

Tarifa est un des ports d’embarquement pour le Maroc. Le ballet incessant des ferrys traversant le détroit de Gibraltar en moins d’une heure pour transporter des marocains d’Europe retournant au pays passer leurs vacances ou les touristes désireux d’une « bouffée d’exotisme » d’une journée.

Si le charme premier de Tarifa et son attrait principal est la qualité extraordinaire de ses plages et le fait que Méditerranée et Océan Atlantique se rejoignent à son large, il n’en reste pas moins que cette ville offre d’autres centres d’intérêt qu’il faut découvrir.

Le Chateau Guzmán, construit en 960 par le grand Kalif Abd-ar-Rahman III est un incontournable. N’oublions pas non plus de découvrir la statue du General Copons y Navia, vaillant militaire qui libéra la ville de l’occupation des troupes Napoleonniènnes, en 1811.

Le site arquéologique de Bolonia, à quelques kilomètres du centre de Tarifa, est riche des ruines de Baelo Claudia dotées d’un théâtre romain et d’une basilique datant du 1er siècle après J.C.

Et puis, évidemment quand on est à Tarifa, il faut prendre quelques instants pour admirer la côte marocaine depuis le mirador, il faut aller marcher dans le fin sable blanc des dunes qui longent la côte et dans lesquelles les pins séculaires résistent à toutes les intemperies, découvrir les petits restaurants sur la grand-place ou les petits chiringuitos répartis sur toutes les plages.

 

Découvrir Tarifa c’est se plonger dans le passé colonial de l’Espagne qui se confond avec les influences de l’occupation maure. Un vrai bond dans une civilisation différente…